BLOOD BAR : NOUVEAU ROMAN DE DAPH NOBODY’s new novel 11/2009

BLOOD BAR. Many years before the American TV-series entitled TRUE BLOOD, Daph Nobody had already imagined a world where blood had become a common beverage, a food product. Not among vampires, but among human beings. Blood Bars were settling down all around the world, to serve “red liquor” of your choice, mainly animal blood, but also human blood. A whole society was developed around this new enterprise, and Daph Nobody worked on its religious, political and ethical basis throughout the years. The first story was finished in November 1998 ; it circulated through the hands of many publishers and other miscellaneous readers between 1999 and 2000, and was eventually published in 2001 (in a collection of short stories entitled THE REDRUM DIARIES VOL. 1 – THE NAKED DARKNESS), re-issued in 2003 in Paris (France). The second story was available in the bookshops in 2006, in a new collection of short stories entitled THE REDRUM DIARIES VOL. 2 – LIGHTS FROM BEYOND). 2009 is the year of a new step in Daph Nobody’s opera, with a 520-page novel entirely devoted to the BLOOD BAR topic. Contrary to the Charlene Harris’s/HBO’s series (or even to Norm Applegate’s Blood Bar novel, also released in 2009), Daph Nobody’s Blood Bar is much more settled in real life, with characters being so close to our daily schemes that they become even scarier — all being thirsty of power and money, all being business men, chairmen and officers –, which makes his books a way more interesting and innovative approach. No more classical vampires here, no more long white teeth and cloves of garlic, but human beings who like and crave blood, simply and plainly. Isn’t it a metaphor of our humanity showing, through all the wars breaking out worldwide, a natural delight in shedding blood ?
THE BOOK WILL BE AVAILABLE IN ALL BOOKSHOPS IN NOVEMBER 2009, PUBLISHED BY SARBACANE (ACTES SUD, PARIS, FRANCE), IN TWO DIFFERENT EDITIONS : “SARBACANE JEUNESSE” AND “EXPRIM’ NOIR”. THE AUTHOR WISHES TO THANK FROM THE BOTTOM OF HIS HEART TIBO BERARD AND PIERRE LEKEUX FOR THEIR INVALUABLE AND MAGICAL SUPPORT. “Without them, this book wouldn’t exist.”

ABOUT THE STORY :

“In a futuristic 21st century, blood has become a particularly valued beverage, and the whole world has built up a business on this fluid running in every living creature’s veins. During a long drought, since water is missing everywhere, blood becomes the nucleus of a golden rush. People kill each other for a single drop of water or blood. Alna gets raped by a bunch of men who introduce themselves as water sellers. Consequently she gets crazy, and eventually commits a suicide. One year later, his husband Jooze, an old man feeling close to death, wants to take revenge, to find back those outlaws and kill them. On his way, he will meet a little girl who was genetically conceived by the government to be exclusively fed with blood. He will use her as his ultimate weapon. But a dark man called Bob Wayne is chasing them both, with cruel desires and crazy prospects…”

A NOVEL APPEARING AS AN ABSOLUTE UFO IN THE FRENCH LITERATURE, OPENING THE WAY TO A NEW GENERATION OF FANTASY AND HORROR IN EUROPE.

BAR A SANG. Bien des années avant la série télévisée américaine TRUE BLOOD, Daph Nobody avait déjà imaginé un monde où le sang était devenu une boisson ordinaire, une denrée comestible. Non pas parmi des vampires, mais parmi les humains. Des bars à sang s’installaient aux quatre coins du monde, servant tous les sangs possibles et inimaginables, tant du sang d’animaux que du sang humain. Toute une société se développe autour de cette nouvelle entreprise, et Daph Nobody a, au fil des ans, travaillé sur les assises religieuses, politiques et éthiques de ce commerce et de cette société inhérente. Le premier récit qu’il achève sur le sujet remonte à 1998 ; celui-ci circulera parmi les éditeurs et de nombreux autres lecteurs de passage entre 1999 et 2000, et est pour la première fois publié en 2001, dans un recueil de nouvelles intitulé LES TENEBRES NUES (LE CYCLE DES TENEBRES VOL. 1), qui fut réédité en 2003 aux Editions SDE à Paris (France). La deuxième histoire fut publiée dans un deuxième recueil de nouvelles intitulé LA LUMIERE DES AU-DELA (LE CYCLE DES TENEBRES VOL. 2) en 2006. Mais 2009 constitue une nouvelle étape dans l’œuvre de Daph Nobody, avec un roman de 525 pages entièrement consacré à ce sujet « en or » : BLOOD BAR. Contrairement à la série imaginée par Charlene Harris et HBO (et contrairement à cet autre roman portant le nom de Blood Bar, écrit par Norm Applegate et paru en janvier 2009 aux USA), l’œuvre de Daph Nobody est très réaliste, ce qui la rend d’autant plus intéressante et innovante en la matière, pour ne pas dire « unique » dans le panorama littéraire fantastique ou réaliste : le roman de Nobody s’intègre dans un réalisme violent et misérabiliste, si proche de notre monde actuel que cela n’en est que plus effrayant, où les vampires, s’il en est, sont loin des dents longues et des gousses d’ail, mais ne sont que des êtres humains avides de pouvoir et d’argent : tous sont des hommes d’affaire, des PDG’s ou des officiers. Des êtres humains assoiffés de sang, tout bonnement. N’est-ce pas, en fin de compte, une transcription métaphorique de notre monde qui, à travers les guerres qu’il déclare continuellement aux quatre coins du globe, trahit une passion naturelle pour le « sanglant » ?
LE ROMAN SERA DISPONIBLE DANS TOUTES LES LIBRAIRIES DES NOVEMBRE 2009, PUBLIE PAR SARBACANE (ACTES SUD, PARIS), DANS DEUX COLLECTIONS DIFFERENTES, A SAVOIR : « SARBACANE JEUNESSE » et « EXPRIM’ NOIR ». L’AUTEUR SOUHAITE EXPRIMER SON INFINIE GRATITUDE A TIBO BERARD ET A PIERRE LEKEUX, DONT LE SOUTIENT EST INESTIMABLE ET TOUT SIMPLEMENT FANTASTIQUE, ET SANS QUI CE LIVRE N’AURAIT SANS DOUTE JAMAIS VU LE JOUR

L’HISTOIRE EN QUELQUES MOTS :

« Dans un 21ème siècle futuriste, le sang est devenu une boisson particulièrement prisée, et le monde entier a bâti un commerce autour de ce liquide fluant dans l’organisme de tout être vivant. Alors qu’une terrible sécheresse s’abat sur le monde et que l’eau vient à manquer, le sang devient l’objet d’une véritable ruée vers l’or. Les gens s’entretuent pour une goutte d’eau ou de sang. Alna est violée par quatre hommes qui se présentent comme des distributeurs d’eau, devient folle et se suicide. Un an plus tard, son mari Jooze, un vieil homme qui se sent proche de la mort, décide de venger son épouse, de retrouver les quatre hors-la-loi et de les tuer. Sur son chemin, il rencontre une petite fille génétiquement conçue par le gouvernement pour être exclusivement nourrie avec du sang. Il décide de se servir de cette enfant comme d’une arme. Mais à leurs trousses, un homme en noir, Bob Wayne, les traque impitoyablement, animé de phantasmes cruels et d’intentions malsaines… »

UN ROMAN QUI S’INSCRIT COMME UN VERITABLE OVNI DANS LE PANORAMA DE LA LITTERATURE FRANCOPHONE, ET QUI OUVRE LA VOIE A UNE TOUTE NOUVELLE GENERATION D’AUTEURS FANTASTIQUES ET D’HORREUR EN EUROPE.

Advertisements

~ by daphnobody on December 24, 2009.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: